La progression fatale de la SLA inversée par injection de cellules souche

samedi 24 décembre 2011
par  André Boucq
popularité : 2%

En mai dernier, les médecins ont posé sur Ted Harada, âgé de 39 ans, le diagnostic de la SLA. Il s’agit d’un des pires diagnostics que l’on puisse recevoir.

Ted Harada et ses médecins s’attendaient à ce qu’aujourd’hui sa santé se soit déjà fortement dégradée.

Mais grâce à un traitement expérimental utilisant des cellules souches, il a pu abandonner sa canne et recommencer à jouer dans la piscine avec ses trois enfants.

« A présent, chaque jour est positif pour moi. », a confie Harada. « Apres mon traitement, j’ai fait de grands bonds en avant et... je continue de progresser. »

Généralement, la SLA entraine le décès du patient en moins de trois ans, après qu’il ait petit à petit perdu ses capacités à bouger, à parler et a respirer. Cette horrible nouvelle, Harada l’a reçue alors qu’il avait perdu toute force dans sa jambe gauche et qu’il était à bout de souffle après avoir monte quelques marches ou encore être allé jusqu’à la boite aux lettres. Ses mains ne parvenaient plus à ouvrir une fermeture à glissière.

Son neurologue lui parle alors d’une expérience à la Emory University, pour laquelle les scientifiques recherchaient des patients atteints de SLA prêts à tester un traitement utilisant des cellules souches.

Les chirurgiens ont expliqué a Harada que l’injection de cellules souches dans sa moelle épinière ne l’aiderait sans doute pas personnellement et pourrait même lui être néfaste. Mais que l’étude devrait normalement aider les scientifiques à trouver un traitement efficace par la suite.

Harada n’avait rien à perdre et n’attendait rien non plus lorsqu’il devint le sujet de l’étude numéro 11. Il subit l’opération le 9 mars.

C’est très émouvant d’entendre Harada parler de son rétablissement, il sait qu’il peut être temporaire.

« J’ai toujours été le genre de père qui joue avec ses enfants et les chatouille pour les faire rire et, je ne pouvais plus le faire. »Raconte Harada.

« Suite à ce traitement, lorsque nous allons dans la piscine, je peux jouer a Marco Polo avec eux. »

Les chirurgiens d’Emory ont injecté à Harada un million de cellules souches neutres en 10 endroits de la moelle épinière.

Les patients précédents avaient reçu des doses inferieures. En effet, la quantité de cellules souches a été progressivement augmentée au fur et a mesure de l’évolution de l’essai.

Toutes les cellules provenaient d’un seul fœtus de deux mois qui avait été avorté et donné volontairement.

En utilisant une technologie développée de Neuralstem, les scientifiques ont multiplié les cellules et en ont créé assez pour traiter tous les patients de cet essai et même davantage. « Nous avons prélevé une petite partie de la moelle épinière et isole un million de cellules souches qui, nous l’espérons, permettront de traiter des millions de patients et dans le monde entier. », a expliqué le Dr Carl Johe, chief scientific officer chez Neuralstem.

Lorsque l’étude à débuté. Par précaution, l’Administration alimentaire et médicale américaine (FDA) a obligé les chercheurs à n’injecter qu’un quart du nombre de cellules souches qu’ils avaient prévu à l’origine. Les scientifiques espéraient démontrer que l’utilisation des cellules ne comportait pas de danger.

Deux patients sur les douze sont décédés durant l’essai, l’un après une crise cardiaque et l’autre des suites de sa SLA.

Les chercheurs espéraient que la FDA les autoriserait à inclure cinq patients supplémentaires à l’essai, afin de collecter davantage de données sur la sécurité du traitement.

Neuralstem attend également l’approbation pour pouvoir débuter la première phase d’un essai qui consiste à injecter des cellules souches fœtales dans la moelle épinière de patients chroniques.

Des centres de cellules souches non réglementés tels que celui soutenu par le candidat républicain à la présidence Rick Perry affirment qu’ils peuvent traiter la SLA et toutes les autres maladies imaginables. Mais ils ne sont pas passes par toute la méthodologie méticuleuse nécessaire à l’organisation d’un essai clinique humain approuvé par la FDA, qui exige de disposer de nombreuses données afin d’assurer la sécurité et éventuellement de prouver l’efficacité du traitement. Seul ce type d’essais peut aider à convaincre les compagnies d’assurance de couvrir les traitements.

N’oublions pas que de nombeux centres non reglementes font payer des dizaines de milliers de dollars pour leurs traitements.

« Nous suivons les procédures de la FDA, qui sont extrêmement lentes, car c’est une obligation legale. », declare Johe.

Etat actuel de la situation :

la version originale de l’article indique que les chercheurs d’Emory et de Neuralstem attendent l’approbation de la FDA pour la deuxième phase des essais cliniques (effectuer les tests sur cinq patients supplémentaires). Mais à présent, ils attendent l’approbation pour pouvoir inclure six patients supplémentaires a la phase de l’essai clinique. Traduction : celinemaes.translations@gmail.com Notre source ALS liga, merci André Boucq



Commentaires  (fermé)

Logo de Maurane
mercredi 19 février 2014 à 21h07, par  Maurane

Bonjour,

Mon papa est atteint de cette maladies.
Je voudrait savoir si cette personne est toujours vivante ? Si la maladie n’est pas revenu quelque année plus après l’injection ?

Logo de rené
mardi 15 mai 2012 à 00h23, par  rené

bien vue slaverite
merci a andre

Logo de slaverite
dimanche 13 mai 2012 à 19h19, par  slaverite

http://www.change.org/petitions/au-...

a faire signé par tous et toutes agissons ensembles
Faite tournée cet petition sur FACEBOOK TWITTER et autres afin de touchées médias recherches président
Merci andré

Logo de André Boucq
dimanche 6 mai 2012 à 10h05, par  André Boucq

http://slaverite.e-monsite.com/pages/traitement-immediat-cellule-souche-sla-israel.html
Merci pour tes commentaires slaverité, rien de mieux qu’une personnes bénéficiant de ces greffes pour que les malades jugent librement de ce qu’ils souhaiteraient faire !!!!!! Bon courage, et bonne chance !!!!!
Je serai impatient d’avoir de tes nouvelles !!!!

Logo de slaverite
dimanche 6 mai 2012 à 01h32, par  slaverite

Bonjour
je par dans ce centre en israël le 29 Mai
pour un traitement par cellule souche je vous tiendraient au courant
http://slaverite.e-monsite.com/page...

TRAITEMENT POSSIBLE SLA EN ISRAEL AVEC RESULTATS
http://www.ctcicenter.com/

POURQUOI EN ISRAEL
Médical privé et personnel.
la médecine plus « avancée dans le monde.
Professeur Slavin estime que chaque patient mérite de recevoir un traitement
personnalisé de sa maladie parce que chaque patient est différent et donc la maladie est exprimée différemment

Logo de mikee
samedi 21 janvier 2012 à 11h52, par  mikee

http://slaverite.e-monsite.com/
la recherche et ça vérité

Logo de André Boucq
vendredi 20 janvier 2012 à 18h43, par  André Boucq

ok, merci mikee !!!!!!!!!!
bises

Logo de mikee
vendredi 20 janvier 2012 à 15h21, par  mikee

jai mis ton message sur mon site
avec quelques fautes d orto juste le temps de les corrigé
j ai fais passer le message sur tf1 et autres média
bye

Logo de Olelas
samedi 7 janvier 2012 à 03h36, par  Olelas

Merci Mikee !
N’hésitez pas à mettre le résultat de vos démarches sur ce site ou ailleurs. Un peu de buzz autour de cette question ne pourra qu’éclairer la population avant les élections...

Logo de MIKEE
jeudi 5 janvier 2012 à 12h19, par  MIKEE

JE VOUS SUIT DANS VOTRE DÉMARCHE OLELAS
FAIRE UNE FEUILLE DE ROUTE AU ELECTION

Logo de Olelas
lundi 2 janvier 2012 à 00h21, par  Olelas

Puisque certains politiques ont décidé de figer la recherche sur les cellules souches en France, il nous revient de leur envoyer un message clair en cette année électorale. Faisons comme moveon.org et mettons la pression sur ces politiques lors des prochaines échéances électorales. A notre tour, faisons barrage à ceux qui empêchent la recherche sur les cellules souches, et votons pour ceux qui nous aideront. Certains tiennent tellement à leur poste de député, que la moindre pression d’un groupe leur fera changer d’avis... et il faut peu de chose pour changer le vote sur les cellules souches.
Une chose très simple à faire, il suffit d’appeler le cabinet de votre député, de lui demander sa position à propos de la recherche sur les cellules souches, et selon sa réponse (ou celle d’un membre de son cabinet), si vous en avez une, de lui dire si vous voterez ou non pour lui, ou elle.
Veuillez bien croire qu’après de nombreux appels, certains vont commencer à transpirer...

On ne peut pas être simplement spectateur face à cette situation, nos proches souffrent, et il est temps d’agir. Profitons de cette opportunité électorale pour faire entendre notre espoir de voir disparaître cette saloperie de maladie, et, notamment, de donner les moyens nécessaires à nos chercheurs.

Logo de mikee
samedi 31 décembre 2011 à 13h02, par  mikee

injection de cellules souche la france une honte total
deja 2012 et toujours rien ni traitement ni cellules souche ni rien même pas un future proche
juste les fondations qui demande des sous a outrance pour ne rien faire , ou que des insinuations nous sommes sur une bonne piste !! cela dur depuis des lustres qui vieillisse
La recherche qui avance a grand pas vers l arrière
des politiciens qui font barrage au nouvelle technologie pour que les firmes pharmaceutique s en mette plein les poches ,
encore une fois les cellules souche provienne du patient et non pas d un fœtus OU ET LA QUESTION D ÉTIQUE OU ?

IL FAUT UNE VRAIE MÉDIATISATION DE CET SALE MALADIE A FAIRE PASSER LE MESSAGE
HONTE SUR LA FRANCE MED injection de cellules souche la france une honte total
deja 2012 et toujours rien ni traitement ni cellules souche ni rien même pas un future proche
juste les fondations qui demande des sous a outrance pour ne rien faire , ou que des insinuations nous sommes sur une bonne piste !! cela dur depuis des lustres qui vieillisse
La recherche qui avance a grand pas vers l arrière
des politiciens qui font barrage au nouvelle technologie pour que les firmes pharmaceutique s en mette plein les poche , encore une fois les cellules souche provienne du patient et non pas d un fœtus OU ET LA QUESTION D ÉTIQUE OU ?

IL FAUT UNE VRAIE MÉDIATISATION DE CET SALE MALADIE
A FAIRE PASSER LE MESSAGE
CHERCHEURS D ESCARGOT !! changer de métier

Logo de Olelas
lundi 26 décembre 2011 à 00h37, par  Olelas

Au moins Neuralstem a compris l’urgence de la situation.
Il suffit de demander aux malades, chez qui la maladie avance rapidement, s’ils préfèrent continuer à se dégrader sans rien tenter ou essayer un traitement expérimental, et au pire donner une chance à ceux qui suivront. Ils auront au moins une certaine fierté de se battre réellement contre cette maladie.
La situation actuelle est tout simplement inhumaine, tout le monde fait semblant de continuer à vivre normalement, alors que nous désirons tous fuir ce cauchemar... et en attendant, en France, on nous sort de beaux discours sur les cellules souches et une loi criminelle qui encadre la recherche sur ces cellules. Dans de nombreux labos dans le monde, la recherche avance sur les cellules souches, et nous, avec nos chercheurs et nos moyens, nous ne faisons rien d’efficace en la matière... c’est une honte !

Et n’ayons pas peur de pointer du doigt ceux qui luttent contre la recherche sur les cellules souches, notamment : Alliance pour les Droits de la Vie